QuelMontre Avis

Rolex Homme – Les Meilleurs Modèles De Montres Rolex Pour Hommes 2023

Photo of author

Susan Comstock

Mis à jour le

S’il y a bien une marque horlogère qu’on ne présente plus, c’est bien celle-ci Rolex icône absolue de qualité et de beauté aimée et admirée dans le monde entier.

Dans ce guide, nous essaierons de vous montrer tous les modèles idéaux pour le public masculin, mais nous vous dirons d’abord quelques curiosités sur les raisons pour lesquelles ils sont Montres homme Rolex ils sont tellement recherchés et demandés. Pour ce célèbre fabricant suisse, 1926 a été une année d’une importance extraordinaire : c’est précisément à ce moment historique, en effet, que Rolex a présenté la première montre-bracelet étanche. D’autres entreprises avaient tenté, par le passé, de proposer quelque chose de similaire, mais les résultats n’ont jamais été satisfaisants, ou en tout cas ils ont été partiels ; si aujourd’hui porter une montre de plongée au poignet est devenu quelque chose d’ordinaire, le mérite en revient à Rolex.

Les « bases » de ce Brevet Rolex ils reposent sur l’étanchéité innovante de la lunette, du fond et de la couronne de remontoir par une fixation par vis qui assure une totale fiabilité. Évidemment, ce n’est certainement pas la seule raison pour laquelle Rolex est devenue une marque aussi célèbre : la histoire de rolex est constellée d’innovations, pensez par exemple à la recharge automatique avec Rotor perpétuell, qui a fait ses débuts en 1931.

Au-delà de cela, cette entreprise suisse a toujours su se démarquer par son extraordinaire capacité à rendre ses propositions élégantes et harmonieuses, à soigner le détail, à garantir une précision presque maniaque, et ce sont aussi ces facteurs qui ont fait la différence. . Le même huîtreou plutôt la première montre étanche au monde, a été déclinée en de nombreuses variantes différentes dans les années qui ont suivi sa présentation.

Aujourd’hui, Rolex propose de nombreux modèles, qui peuvent être divisés en deux catégories principales : le modèle classique, qui incarne le mieux la véritable « âme » de Rolex en tant que montre de luxeet le professionnel, qui englobe les montres dont les caractéristiques s’avèrent idéales pour la réalisation d’activités spécifiques.

HOMME ROLEX : LES CARACTERISTIQUES

L’OYSTER A AINSI ÉTÉ LE PREMIER BIJOU DE LA MARQUE SUISSE, ET SES CAPACITÉS D’ÉTANCHÉITÉ ABSOLUMENT PARFAITES SONT DUES À LA PRÉSENCE D’UNE LUNETTE, D’UN FOND ET D’UNE COURONNE DE REMONTOIR À VISSAGE ÉTANCHES.

Aujourd’hui le cas de l’huître garantit une étanchéité jusqu’à 100 mètres dans sa version de base, des modèles tels que le Sous-marinier ils peuvent atteindre 300 mètres de profondeur sans problème, sans négliger la Mer profondequi offre pour le moins une résistance à l’eau extrême : jusqu’à 3 900 mètres.

Les lunettes Oyster d’aujourd’hui ne sont plus vissées comme par le passé et le fond cannelé est vissé hermétiquement à l’aide d’un outil spécial, et cette particularité permet aux seuls horlogers Rolex d’avoir accès au mouvement.

Les lunettes sont disponibles en variantes fixes et tournantes, indiquant des fonctions qui varient selon les modèles : de l’affichage 24 heures au second fuseau horaire, du temps d’immersion à échelle tachymétrique. Les lunettes des modèles professionnels sont enrichies par le discothèque à Cerachrom, une céramique Rolex exclusive capable de se conserver impeccablement dans le temps sans être altérée par l’usure.

Une caractéristique particulière des modèles classiques correspond plutôt à la lunette lisse ou moletée, une variante, cette dernière, qui était autrefois vissée au boîtier avec le fond du boîtier. Aujourd’hui, ce type de lunette a perdu sa valeur fonctionnelle d’origine, mais continue d’être considéré comme un élément esthétique précieux.

LES COURONNES DE REMONTAGE DE CES MODÈLES ROLEX POUR HOMMES, APPELÉES TWINLOCK ET TRIPLOCK, SONT ÉQUIPÉES DE JOINTS QUI ASSURENT UNE ÉTANCHÉITÉ SIMILAIRE À CELLE D’UN HAYON DE SOUS-MARIN.

Également mouvements de l’huître ils sont excellents, ce n’est pas un hasard s’ils vantent à la fois Certification Chronomètre Superlatif que le COSC, Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres, qui sont considérés comme les garanties les plus précieuses en termes d’étanchéité, d’efficacité du remontage et surtout de précision.

À cet égard, il est utile de souligner que le sgraphique moyen quotidien d’une Rolex doit être strictement compris entre -2 et +2 secondes par jour, une limite bien plus contraignante que celle d’un chronomètre officiel, pour lequel la limite est de -4 et +6 secondes.

MONTRES HOMME ROLEX COSMOGRAPH DAYTONA

Daytona est l’un des « piliers » de la marque Rolex, un modèle dont le charme renvoie à celui des sports mécaniques et de la vitesse en général, ce n’est pas un hasard si l’échelle tachymétrique gravée sur sa lunette est capable de mesurer la vitesse moyenne jusqu’à bien 400 km/h.

MONTRES HOMME ROLEX COSMOGRAPH DAYTONA

Il Daytona elle est automatique depuis 1988, et depuis 2000 elle est équipée d’un calibre automatique 4130, le premier mouvement chronographe entièrement réalisé par Rolex.

La version Daytona en acier avec lunette Cerachrom noire fait clairement référence à la lunette en plexiglas adoptée dès 1965. Ce modèle est équipé du calibre maison 4130, couplage vertical avec spiral Parachrom bleu, un brevet Rolex qui implique l’utilisation de un alliage exclusif, et un chronographe à roue à colonnes. Le spiral de ce modèle conserve une précision maximale même en cas de chocs, est insensible aux champs magnétiques et ne craint pas les changements brusques de température. Le bracelet est en Oystersteel, un matériau métallique considéré comme une véritable icône de ce fabricant, tout comme le fermoir de sécurité Oysterlock, et il y a aussi un lien d’extension rapide Easylink de 5 mm. Prix ​​: 12 600 euros.

Les versions en or Everose jaune et blanc de la Daytona sont également dotées d’un bracelet Oysterflex, qui allie la robustesse des bracelets en métal à la souplesse et à l’esthétique des bracelets en caoutchouc. Concrètement, ce bracelet est composé de lames métalliques souples enrobées d’un élastomère haute performance, agréable et confortable sur la peau, mais aussi très résistant. Cette variante est également équipée d’un maillon d’extension Easylink, avec lequel le bracelet peut être allongé de 5 mm.

Pour les vrais passionnés de Rolex, la Daytona que la manufacture suisse a présentée à l’occasion de son cinquantième anniversaire est un véritable bijou. La principale particularité de ce modèle correspond à la présence de platine, un métal précieux précieux, qui a ainsi été utilisé pour la première fois dans un modèle « professionnel » en combinaison avec une lunette Cerachrom marron ; le cadran, quant à lui, est bleu glacier. L’échelle graduée est recouverte d’une couche de platine par PVD, Physical Vapor Deposition.

La Daytona en acier est flanquée de variantes en divers métaux précieux : par exemple, vous pouvez choisir la variante en or blanc avec un cadran bleu, celle en acier Oysterteel en or jaune et cadran noir, celle en or jaune et cadran vert et enfin la très prestigieuse , en or Everose et diamants avec lunette en saphir arc-en-ciel et cadran noir avec compteurs en cristaux d’or rose.

MONTRE ROLEX SUBMARINER HOMME

Quelqu’un l’a appelée l’archétype Rolex. Car, depuis des décennies, la Submariner est la montre la plus emblématique de la Maison de la Couronne – et la plus appréciée.

MONTRE ROLEX SUBMARINER HOMME

Beaucoup attendaient son retour depuis un certain temps, dans l’optique d’actualiser les différents exemplaires du catalogue suivis par la marque ces dernières années. La voici donc parmi les nouveautés 2020, après un léger restylage qui l’a rendue profondément différente mais toujours la même. Par rapport au passé, le boîtier est plus grand d’un millimètre (le diamètre atteint désormais le Certificat Chronomètre Superlatif et assorti d’une garantie de 5 ans, la Rolex Submariner coûte 7 750 euros. rolex.com. 41 mm) et est légèrement plus fin ; la carrure et les cornes ont des formes plus harmonieuses ; le bracelet a également été élargi d’un millimètre, pour un confort optimal.

Mais la différence substantielle est interne : elle embarque désormais un mouvement mécanique à remontage automatique de dernière génération, le calibre maison 3230. Dotée de nombreux brevets, elle propose des solutions techniques innovantes en matière d’autonomie (70 heures), de précision, de fiabilité, de facilité d’utilisation. , résistance aux chocs et aux champs magnétiques.

Véritable et unique spécimen de référence en matière de plongeurs, le seul qui peut se vanter de plus de soixante ans de production et d’évolution ininterrompues. Modèle iconique par excellence, toujours fidèle à lui-même, imité et copié des milliers de fois, il est devenu l’emblème même de l’horlogerie sportive. Une de ces rares montres que l’on retrouve au poignet des plongeurs professionnels comme des managers lors des conseils d’administration, qui s’adapte à toutes les occasions et que les femmes apprécient aussi pour son caractère décisif et pragmatique.

La Submariner « dure et pure », sans date, tout comme la version originale de 1953 (la variante avec date arrivera en 1965). Voici les caractéristiques : boîtier Oyster en acier avec couronne avec système de joint Triplock, lunette avec disque Cerachrom noir, cadran noir avec index et aiguilles avec Chromalight, un matériau luminescent qui devient bleu dans l’obscurité avec des émissions de longue durée, bracelet et boucle Oyster Goupille de sécurité Oysterlock avec système d’extension Glydelock. Mouvement automatique 3230, avec spiral Parachrom bleu, breveté par la marque, en niobium et zirconium, dix fois plus résistant aux chocs qu’un spiral traditionnel et qui n’est nullement affecté par les champs magnétiques, conférant à la montre d’excellentes propriétés de précision chronométrique .

La Submariner Date depuis 2010 associe le boîtier en acier à une lunette Cerachrom (jusqu’alors, dans la Submariner, utilisée uniquement sur les modèles en or ou Rolesor), avec des index en platine. Une lisibilité parfaite est donnée par l’utilisation de Chromalight pour les index et les aiguilles en or 18 carats sur le cadran noir. Le mouvement est le calibre automatique 3235, avec spiral Parachrom et l’étanchéité est garantie jusqu’à 30 atmosphères. Bracelet de type Oyster avec boucle système Glidelock, qui ajuste précisément sa longueur pour lui permettre de s’adapter parfaitement au poignet.

« Jumeau différent » du Date du sous-marinier précédent avec lunette Cerachrom noirela couleur verte de la lunette l’hérite de la soi-disant « vert », fabriquée en 2003. Mais dans ce cas elle était en aluminium, alors qu’elle est maintenant en Cerachrom (une première absolue pour cette couleur chez Rolex). Le cadran est également vert, une teinte obtenue en pulvérisant de l’or 18 carats mélangé à de l’oxyde d’aluminium. Pour le reste, mêmes caractéristiques que la version noire.

La Submariner Date dans les versions les plus précieuses : boîtier en or jaune avec lunette Cerachrom et cadran bleu ; avec boîtier en acier et or jaune avec lunette Cerachrom et cadran noir; avec boîtier en or jaune avec lunette Cerachrom et cadran noir; avec boîtier en or blanc avec lunette Cerachrom et cadran bleu. Les caractéristiques techniques sont les mêmes que la version acier.

MONTRE ROLEX SEA-DWELLER POUR HOMME

MONTRE ROLEX SEA-DWELLER POUR HOMME

Il Habitant de la mer elle est considérée comme le modèle le plus technique de la marque Rolex et est considérée comme une sorte d’évolution de la Submariner.

La Rolex Sea-Dweller est capable de résister sans problème à des conditions même extrêmes, et en 2008, elle a été momentanément mise à la « retraite » avec l’introduction de la Deepsea, qui garantit une étanchéité jusqu’à 3 900 mètres. Les Mer profonde continue d’être au catalogue, mais la Sea-Dweller est également de nouveau disponible avec des caractéristiques techniques similaires, dont la fameuse valve à hélium, mais aussi avec diverses améliorations.

Le renouveau de la Sea-Dweller s’est concrétisé en 2017, lorsque Rolex a introduit une série d’innovations telles que l’agrandissement du boîtier, le diamètre de la lunette Cerachrom, du fermoir et du bracelet, jusqu’à l’épaisseur du verre. Une autre caractéristique très intéressante de la Sea-Dweller moderne est la présence de la lentille Cyclope en correspondance avec la date, sans négliger le mouvement : pour la première fois, en effet, Rolex a choisi d’utiliser le calibre 3235 sur un modèle professionnel. Une autre caractéristique distinctive de la Sea-Dweller moderne est l’échappement Chronergy. Le prix de ce modèle est de 11 150 euros.

La Deepsea a également été touchée par des innovations récentes, comme le cadran Dblue, qui passe du bleu nuit au noir sur un boîtier de 44 mm. Également dans ce modèle, il y a un bracelet Oystersteel, légèrement plus large que celui typique de la Sea-Dweller et équipé d’un fermoir de sécurité Oysterlock, qui empêche les ouvertures accidentelles. Côté mouvement, Rolex a choisi pour sa dernière Deepsea un calibre 3235 avec échappement Chronergy, tandis que l’étanchéité est maximale, atteignant même 3 900 mètres. Le prix est de 12 350 euros.

ROLEX GMT-MASTER

ROLEX GMT-MASTER

La nouvelle GMT-Master II en acier avec lunette Cerachrom bleue et rouge. Elle adopte pour la première fois un bracelet Jubilé et le calibre 3285 avec échappement Chronergy et spiral Parachrom. Disponible à partir de juillet, il sera mis en vente au prix de 8 600 euros.

Peu de montres ont la même distinction que la Rolex Batman GMT-Master il est né en GMT-Master II . Dès la première introduction de la série en 1955, avec la Réf. 6542, à sa transition ultérieure dans le 1982 GMT-Master II avec la Réf. 16760, jusqu’aux références actuelles, la série dans tous ses écrins au fil des années est restée l’une des montres « voyageurs » les plus emblématiques du monde entier.

Pour cette raison, il n’est pas surprenant que la nouvelle GMT-Master II, la Réf. 126710BLRO, présenté à BaselWorld 2018, a réintroduit certaines des caractéristiques les plus populaires de la série : une lunette « Pepsi », un boîtier en acier qui l’accompagne et un bracelet jubilé perdu depuis longtemps. calibre 3285

Prix ​​de départ : 9 250 euros.

MONTRE ROLEX HOMME EXPLORER

MONTRE ROLEX HOMME EXPLORER

Rolex Explorer 36mm

Fabriqué en 1953, leExplorateur il s’agissait du premier spécimen technique Rolex destiné aux usages les plus extrêmes, basé sur des concepts tels qu’une lisibilité maximale du cadran et un boîtier Oyster particulièrement résistant. Au début des années 70, laExplorateur II: plus grande et avec une aiguille 24 heures (héritage du GMT-Master) avec une échelle graduée sur la lunette fixe. Sa fonction principale n’était pas tant la lecture d’un double fuseau horaire que l’utilisation comme boussole solaire, ainsi qu’un outil utile pour ceux qui, comme les spéléologues ou les membres d’expéditions polaires qui opèrent dans des conditions de manque de soleil, avaient besoin indication jour/nuit simple et claire. Ils sont tous les deux encore au catalogue.

La version la plus récente de l’Explorer date de 2021 : les dimensions du boîtier ont été mises à jour, passant d’un diamètre de 39mm à 36mm, soit 3 de moins que la version précédente qui sort de production. Le calibre change également : non plus le 3132, mais le 3230, doté d’un spiral Parachrom et d’un système d’amortissement Paraflex, pour augmenter sa précision et sa résistance. La nouvelle spirale, fabriquée par Rolex, est créée à partir d’un alliage innovant de niobium et de zirconium lié à d’autres métaux, ce qui garantit une plus grande résistance aux champs magnétiques.

Désormais devenu standard sur tous les modèles techniques de la Maison, il ne pouvait manquer d’être adopté sur l’exemple pionnier du genre. Esthétiquement, l’empreinte du modèle précédent demeure, contrairement à l’écriture Explorer sur le cadran, désormais positionnée à 6 au lieu de 12 comme à l’origine (ici aussi Chromalight est utilisé pour les index et les aiguilles). Boucle Oysterlock avec système de réglage Easylink. Prix ​​de départ : 6 100 euros.

EXPLORATEUR II

EXPLORATEUR II

Quarante ans après son lancement officiel, en 2011, il est de retour l’Explorateur II, qui fait référence aux codes esthétiques originels du premier modèle. Mis à jour dans certains détails en 2021 pour son 50e anniversaire; le diamètre du boîtier reste, à 42 millimètres (contre les 40 précédents des versions jusqu’en 2001), qui abrite un calibre nouvelle génération : le 3285 automatique, qui présente les innovations techniques désormais utilisées sur les mouvements de ces dernières années, à commencer par le spiral Parachrom.

Même l’aiguille 24 heures sur le cadran est plus grande et orange, comme le fameux « grosse fléchette” de 1971, au lieu de rouge. Le bracelet Oyster classique est mis à jour avec le nouveau fermoir de sécurité Oysterlock. Prix ​​: 8 150 euros.

MILGAUSS

MILGAUSS

En 1956 le Milgauss, la première montre au monde expressément conçue pour être utilisée dans des environnements à champs magnétiques élevés, tels que des centrales électriques ou des laboratoires de recherche. La protection contre les champs magnétiques est obtenue grâce à deux solutions techniques différentes : l’adoption de composants amagnétiques pour le mouvement des parties de celui-ci les plus sujettes à ce problème (balancier, spirale, ancre…) ; l’utilisation d’un deuxième fond interne en fer doux, que Rolex définit elle-même comme une sorte de « cloche ». On obtient ainsi une protection égale à 1 000 gauss, c’est-à-dire l’unité de mesure de l’induction magnétique. Il reste en production jusqu’à

Dans sa dernière évolution relancée en 2014, la Milgauss présente un tout nouveau cadran bleu électrique, avec le verre saphir vert, introduit dans le modèle de relance 2007. L’aiguille des secondes est orange, avec la forme inimitable d’éclair du premier modèle historique. La construction amagnétique reste inchangée, réalisée avec une coque en fer doux composée de deux parties vissées à l’intérieur du boîtier Oyster. Le mouvement est le calibre automatique 3131, directement dérivé du calibre de base 3030, avec un spiral Parachrom. Boucle Oysterclasp avec système d’extension Easylink. Prix ​​: 7 950 euros.

ROLEX OYSTER UOMO AIR-KING

ROLEX OYSTER UOMO AIR-KING

Rolex Air King 116900 de 2016

Entre les années 1940 et 1950, Rolex a produit une série de modèles Oyster pour les pilotes de la RAF (British Royal Air Force), de l’Aviation canadienne et d’autres pays du Commonwealth. Ainsi sont nés l’Air-Lion, l’Air-King, l’Air-Tiger et l’Air-Giant. Tous caractérisés par un style essentiel et une lisibilité maximale. Seul l’Air-King, parmi ceux-ci, reste au catalogue encore plus tard, tandis que les autres sortent bientôt de la production.

Le grand retour deAir-King il date de 2016. L’héritage aéronautique de son prédécesseur a été conservé, c’est-à-dire le style minimaliste, mais avec quelques changements substantiels. Tout d’abord, le boîtier est plus grand, atteignant 40 millimètres (contre les 34 précédents), pour s’adapter aux nouveaux besoins du marché. Le graphisme du cadran, noir avec des détails verts et jaunes, est complètement révolutionné : pour la première fois, en effet, les index des heures à 3, 6 et 9 alternent avec ceux de l’échelle des minutes, le tout en chiffres arabes et multiples de 5 , majoritairement au premier plan pour la lecture des temps de vol. Comme la Milgauss, elle est équipée du calibre 3131. Boucle Oysterclasp avec système d’extension Easylink. Prix ​​: 6.150 euros.

YACHT-MASTER

YACHT-MASTER

Yacht-Master représente l’icône la plus claire du lien qui unit Rolex au monde de la voile, une union qui remonte aux lointaines années cinquante. Ce modèle de la marque suisse est également considéré comme une sorte de « trait d’union » entre les collections classiques et les collections professionnelles, reprenant les caractéristiques des deux.

Cette montre dégage une grande élégance et l’une de ses caractéristiques les plus emblématiques est sans aucun doute la lunette tournante bidirectionnelle en relief, qui peut s’avérer utile pour des besoins techniques comme, par exemple, la lecture de la durée d’un trajet entre deux bouées. Les derniers modèles de cette montre arborent de l’or Everose 18 carats avec une lunette tournante équipée d’un disque Cerachrom en céramique noire, les index polis se détachent également de manière très particulière sur le fond mat. Le bracelet est un Oysterflex, composé de maillons métalliques souples constitués d’un alliage de nickel et de titane enrobé d’un élastomère haute performance ; le rembourrage latéral de sa surface interne accentue également le confort. Le cadran noir est également une nouveauté pour la Yacht-Master, et enfin son mouvement est un calibre automatique 3135 avec un spiral Parachrom bleu, un important brevet Rolex. Le prix de cette montre est de 26 150 euros.

YACHT-MASTER II

YACHT-MASTER II

Yacht-Master II il s’agit d’une proposition assez récente, ayant été présentée par Rolex en 2007. Comme on peut le deviner d’après son nom, cette montre se veut l’« héritière » naturelle de la célèbre Yacht-Master, s’appropriant cependant certaines innovations technologiques que la manufacture a su capable de faire usage de protagoniste dans son histoire la plus récente, comme le compte à rebours avec mémoire mécanique programmable.

En 2017, Rolex proposait cette montre dans une variante innovante disponible dans toutes les versions en ce qui concerne le boîtier, c’est à dire en or Everose, or jaune, or blanc et acier, par rapport aux modèles précédents mais tout d’abord les aiguilles varient, aujourd’hui type Mercedes agrémentées de Chromalight plutôt que bâton, de plus l’aiguille des heures se distingue de celle des minutes grâce à la présence d’un disque luminescent. D’autres détails particuliers correspondent à la présence d’un triangle à 12h et d’un rectangle à 6h pour faciliter la consultation de l’heure. Le mouvement de ce nouveau modèle est un calibre automatique 4161 à tri des fonctions chrono avec roue à colonne et embrayage vertical avec spiral Parachrom bleu. La variante en acier coûte 17 900 euros.

CIEL-HABITANT

CIEL-HABITANT

Une première, en 2012, pour un tout nouveau modèle : la première Rolex avec calendrier annuel et double fuseau horaire. Les Habitant du ciel c’est esthétiquement une Rolex à tous points de vue : hormis le cadran, la ressemblance avec la Datejust est là et on y voit, avec le boîtier Oyster typique et la lunette cannelée, un élément esthétique, ce dernier, distinctif de la marque, qui cependant, dans le nouveau spécimen, il prend une valeur fonctionnelle. Mais si le look est là, la technique et les équipements sont complètement nouveaux et ils se lancent dans des terrains jusqu’alors inexplorés par la Maison.

La Sky-Dweller, qui peut se prévaloir de quatorze brevets, se distingue par son extrême facilité d’utilisation et par la lecture intuitive du double fuseau horaire. Le réglage des différentes indications (dont celle du calendrier) s’effectue via la lunette tournante Ring Command. Le quantième annuel repose sur un mécanisme breveté par Rolex, appelé le Saros, en référence au phénomène astronomique du même nom qui régule le rythme des éclipses solaires et lunaires (un saros est une période de 18,03 ans – 223 mois synodiques – à la fin du qui répètent les mêmes éclipses lunaires et solaires). Notamment l’affichage des mois, indiqués dans les 12 fenêtres placées en correspondance avec chaque index (seul celui du mois en cours sera mis en valeur par une couleur contrastée). Dotée du calibre automatique 9001, elle se décline en différentes versions (sur la photo, avec un boîtier en acier et or jaune). Prix ​​: 16 900 euros.

DATEJUST

DATEJUST

C’est l’une des montres les plus reconnues et les plus facilement reconnaissables en production aujourd’hui. Lancée en 1945, pour le quarantième anniversaire de Rolex, elle est la première montre-bracelet à afficher la date dans un guichet à 3 heures. Depuis lors, le Datejust a continuellement subi des changements mineurs mais significatifs. Réalisée avec des métaux nobles comme l’acier, dans différentes tailles de boîtiers (41, 39, 36, 34, 31 et 28 mm) à lunette cannelée ou lisse, elle est l’emblème de nombreuses générations d’acheteurs. Devenir un exemple de style, un classique au-delà de la mode et du temps.

La nouvelle génération Datejust 41 est équipée du calibre 3235, avec un échappement Chronergy, à la pointe de la technologie horlogère. Disponible avec un bracelet Oyster ou Jubilé (ce dernier a fait ses débuts sur ce modèle en 1945), il est équipé d’un fermoir Oysterclasp à boucle déployante et du maillon d’extension rapide Easylink. Sur la photo, la version en Rolesor jaune (combinaison d’acier 904L et d’or jaune 18 carats) avec bracelet Jubilee. Prix ​​: 9 450 euros.

Il DateJust en version 36 mm plaque d’immatriculation 2018 présente un nouveau design des flancs et des cornes finis par polissage pour créer un effet plus subtil, et de nouveaux cadrans. Sur la photo, la version Rolesor Everose avec un cadran blanc à chiffres romains en or rose et un bracelet Oyster. Le mouvement, pour la première fois sur ce modèle, est le calibre 3235 avec échappement Chronergy. Prix ​​: 8 150 euros.

JOUR-DATE

JOUR-DATE

Dans la famille Oyster, c’est la seule qui soit réalisée exclusivement en métaux précieux (or blanc, Everose ou platine). Après avoir introduit le guichet de date en 1945 avec la Datejust, auquel la loupe Cyclope a été ajoutée en 1953 pour faciliter la lecture, en 1956 l’information relative au jour est introduite en entier à 12 heures. Déjà au moment de sa présentation, les indications de jour et de date cliquaient instantanément à minuit pour indiquer la nouvelle date et le nouveau jour, à tel point qu’à l’époque on parlait du « miracle de minuit ». Elle est accompagnée d’un bracelet President, créé à l’origine exclusivement pour ce modèle.

La version platine du Jour-Date 40 avec lunette lisse. En 2015, en effet, un boîtier de 40 mm a été introduit (au lieu des 36 mm de la version précédente et des 41 de la Day-Date II, présentée en 2008). Toutes ses caractéristiques techniques ont été revues et mises à jour, du bracelet President au Crownclasp invisible, en passant par les cadrans inédits gravés au laser avec divers motifs géométriques sur une base soleillée de différentes couleurs, jusqu’au mouvement : le calibre 3255, utilisé exclusivement sur la Day-Date 40, avec spiral Parachrom bleu et échappement Chronergy. La mention relative au jour est disponible en 26 langues. Prix ​​sur demande.

HUÎTRE PERPÉTUELLE

HUÎTRE PERPÉTUELLE

Au cœur de sa création (elle est née en 1931), à partir du célèbre boîtier étanche, une forme simple, essentielle : un tonneau souple et décisif à la fois, parfait pour s’adapter au poignet, conçu pour loger les premiers encombrants mouvements mécaniques automatiques. Inimitable – et précisément pour cette raison imité un nombre incalculable de fois – son cadran, lui aussi essentiel, parfaitement lisible, s’amuse encore aujourd’hui dans son graphisme intemporel. C’est la montre par excellence, celle qui indique l’heure, les minutes, les secondes et rien d’autre. Destiné à maintenir sa valeur dans le temps. cadeau de mariage ou de graduation convoité pour des générations entières, il représente le nec plus ultra de la fonctionnalité et de l’esthétique.

La dernière génération de Huître Perpétuelle il est daté de 2020 et présente de nouvelles couleurs de cadran, avec des variantes plus intéressantes qui vont de 36 à 41 millimètres en acier, des dimensions qui représentaient une véritable nouveauté pour ce modèle, disponible jusqu’alors en 26, 31, 34 et 36 millimètres. L’absence d’une caisse plus adaptée à une clientèle masculine se faisait sentir.

Cette version est équipée du calibre de manufacture 3230, avec un spiral Parachrom. Prix ​​: 5 600 euros pour la version 41 mm et 5 300 pour la version 36 mm.

Laisser un commentaire